Presse / Beyond the circle

Les échos - 13 juin 2008

La mélodie avant tout

 

« Le beau ne peut pas se contenter d'être joli », disait le compositeur et musicologue André Hodeir. Réconcilier le fond et la forme, enregistrer des disques qui ne se livrent pas totalement à la première écoute et qui peuvent séduire à la fois les néophytes et les mélomanes, c'est un défi. Deux disques sortis dernièrement y parviennent.

C'est le cas de « Beyond the Circle » du trio constitué par Jean-Christophe Cholet (piano), Heiri Känzig (contrebasse) et Marcel Papaux (batterie). Ici, curieusement, certaines mélodies que nous entendons pour la première fois nous semblent étrangement familières. Le titre éponyme a la force de ces thèmes entêtants qui ne nous quittent plus, même lorsque la chaîne hi-fi est éteinte. Il repose sur un riff repris régulièrement, trituré, malaxé, à la fois simple et traité d'une manière tantôt délicate (l'exposé du thème), tantôt puissamment rythmique (dans la coda). On éprouve la même impression à l'écoute d'une autre composition du pianiste, « Monte Grona », ou d'« Exercice », signé par le contrebassiste. Admirablement équilibré, l'album semble né d'un long moment de grâce. Ces trois artistes ne sont pas des stars du jazz. Espérons que cet enregistrement, réussi d'un bout à l'autre, leur donnera la notoriété qu'ils méritent.

Les âmes sensibles pourraient bien chavirer aussi avec « Near Gale », dernier enregistrement du trio Alboran constitué de Paolo Paliaga (piano), Dino Contenti (contrebasse) et Gigi Biolcati (batterie). Moins rythmique, la formation évolue dans une autre esthétique, plus suggestive peut-être, mais tout aussi mélodique (elle rappelle parfois le trio E.S.T.). Il suffit d'écouter « Autumn Mist » pour succomber. Chez Jean-Christophe Cholet et ses associés, on pétrit beaucoup, ici, on effleure plutôt. Tellurique chez les premiers, solaire chez les seconds, ces deux expressions différentes d'un jazz intensément « lyrique » sont à découvrir d'urgence.

 

RENAUD CZARNES

 

Les dernières nouvelles du jazz - 15 mai 2008 - Beyond the circle

Ceux-là possèdent l'art du trio au plus haut degré. Cohésion, complémentarité, complicité, imagination : faut-il encore aligner les adjectifs ? Tout est là dans un idiome musical auquel on adhère d’emblée. Avec ce nouvel opus, le troisième à notre connaissance, l’association Cholet-Kanzig-Papaux accède à la pleine maîtrise de ses  moyens. A ces qualités de mise en place, le trio ajoute un sens consommé de la mélodie : aucune reprise dans cet album, mais douze compositions originales qui mettent notamment en évidence les grandes qualités d’écriture de Jean Christophe Cholet (Beyond the Circle, Somme Song, Pablo). Ce pianiste de la race des Brad Mehldau, à la fois fougueux et précis, est épaulé ici par deux remarquables musiciens. On appréciera en particulier la frappe et les qualités de relanceur de Marcel Papaux, impressionnant de solidité tout au long d’album. Tout ou presque  fonctionne, y compris quand la machine sort un peu des voies qu’elle s’est tracée et se met en roue libre comme dans « In flagranti » ou « Rek Rap ». La ligne mélodique fait place alors à une jubilation assez communicative. Recommandé sous tous les prétextes.

 

Loic Blondiaux

 

www.culturejazz.net - mai 2008

Un disque à acheter les yeux fermés : plaisir garanti ! Ce n’est pas une surprise car ce trio Franco-Suisse bien soutenu Région Centre a su faire la preuve de ses grandes qualités. Le très beau "Silver Blue" enregistré en compagnie de Charlie Mariano, reste une référence incontestable !

On entend là un trio qui distille une musique chantante, chaleureuse, inventive sans excès, servie par la belle cohésion entre trois pointures (J-C Cholet est un pianiste et compositeur remarquable ; Känzig une des grands contrebassistes de ce continent et Papaux, le nouveau visage des batteurs suisses !). Au centre de ce disque, In Flagranti est une incursion dans le domaine du drum’n’bass, parenthèse bien ficelée en clin d’œil aux musiques en vogue... Ça aussi ils savent faire avec le même talent !

 

Piano Bleu - mai 2008

Le trio Cholet/ Kanzig / Papaux a été créé en février 2002 au théâtre d’Auxerre dans le cadre de la résidence de Jean-Christophe Cholet, et les trois musiciens ont depuis donné nombreux concerts en France et en Suisse et collaboré ensemble depuis plusieurs années dans d’autres formations et enregistré des disques.


Ce nouvel album, paraissant chez le label Cristal Records et illustré d'une photo qui invite à aller au-delà du cercle, vers un bel horizon musical très joliment coloré, comprend trois pièces totalement improvisées par le trio, deux compositions du contrebassiste Heiri Känzig et majoritairement des compositions(sept) du pianiste Jean-Christophe Cholet, inspirées de la culture musicale européenne : du jazz moderne réunissant de belles mélodies à une rythmique roborative.

Le titre éponyme qui débute l'album "Beyond the circle" avec une mélodie et rythmique entraînantes invitent l'auditeur dans leur univers mixte où règne en parfaite harmonie groove enfiévré et mélodie romantique. Il est vrai que Jean-Christophe Cholet a un parcours qui lui a permis de cotoyer multiples styles musicaux : de formation classique, il a monté différents groupes de musiques dans des styles très divers : rock, chanson, jazz, fusion…
Les morceaux sont empreints de mélancolie sans tomber dans le noir grâce à une rythmique soutenue lumineuse. Le son est très original et le trio offre même un étonnant "In flagranti" avec du "son organique manipulé"... apparenté à la musique techno, mais l'on referme à regret l'album sur le tendre "Pablo" que n'aurait sans doute pas renié Fauré, que le pianiste reconnait comme l'une de ses grandes références en musique classique.